fbpx

Le plan de déplacements inter-entreprise : un soutien aux nouvelles mobilités !

Le plan de déplacements inter-entreprise : un soutien aux nouvelles mobilités !

Hubeee se joint au plan de déplacements inter-entreprises de Rives de Meurthe !

En quoi ça consiste ? 

Le PDIE est un plan d’actions qui s’inscrit dans une démarche partenariale avec à la fois des actions mutualisés, mais également des actions propres aux établissements. L’objectif étant d’augmenter l’efficacité des déplacements des salariés tout en diminuant les émissions polluantes et le trafic routier. Une démarche qui soutien les nouvelles mobilités et qui saura bénéficier à tous sur un point économique sociétal, mais également écologique

Une loi pour le changement 

Afin de faire fonctionner et respecter ce PDIE une loi sur la mobilité est mise en place. Cette loi englobe un certain nombre de mesures qui permettront aux transports du quotidien d’être plus faciles, moins coûteux et surtout plus propres

  • La première mesure sera de faciliter notre accès à l’information (horaires et tarifs en temps réels, informations sur les arrêts…) afin d’inciter à l’usage de nouveau mode de transports qui seront plus adaptés à chacun.
  • Cela permettra ainsi de proposer des modes alternatifs. Par exemple, les collectivités locales pourront soumettre des offres de libre-service de trottinettes, vélos ou encore scooter. Un des autres objectifs étant de favoriser le déploiement des véhicules électriques en multipliant par cinq les bornes de recharges publiques d’ici 2022.

D’autres mesures seront prises directement sur certains transports comme le vélo dont l’objectif est de triplet ça part modale d’ici 2024 en créant un fond de vélo ce qui permettra d’amplifier le projet de création d’axes cyclable mais aussi en généralisant leurs marquages contre le vol. Toujours dans un objectif de rendre l’utilisation de façon quotidienne du vélo plus facile et accessible à de nombreux citoyens. L’État mettra ainsi en place des mesures d’incitation fiscales auprès des entreprises telles que la création d’un forfait mobilité durable, l’introduction du vélo dans le barème fiscal ou encore le soutien à la mise à disposition de flottes de vélos par les entreprises de quoi encourager la pratique du vélo auprès des citoyens. 

Mais le vélo ne sera pas le seul transport touché par ses réformes, les transports en commun et le covoiturage seront également de grands acteurs de ce PDIE. Par exemple, maintenant, il sera possible d’être subventionné sur nos voyages réalisés en covoiturage par les autorités organisatrices de mobilité. Mais il sera également possible aux collectivités d'autoriser la réservation de voies aux covoiturages à certaines heures. Concernant les transports du quotidiens, l’état programme 13,4 milliards d’euros d’investissements dans les infrastructures de transport d’ici 2022 et 14,3 milliards pour la période 2023-2027 de quoi entretenir et moderniser l’ensemble de nos réseaux

Le nouveau forfait pour les entreprises

Ainsi, afin d’inciter les entreprises à fonctionner dans cette nouvelle démarche, un forfait mobilité est mise en place depuis le 1er janvier 2020 qui permet à un employeur de prendre en charge les frais de transports personnels de ces salariés qui se rendent sur leur lieu de travail par le biais de mobilité douce ou alternative. Ce forfait peut s’élever jusqu’à 400€/an et est exonéré d’impôts et de cotisations sociales. Celui-ci est mis en place soit par accord d’entreprises soit par décision unilatérale de l’employeur et devra s’appliquer à tous les salariés de l’entreprise. Les types de mobilités concernées seront les utilisateurs de vélo personnel, les covoiturages, les services de mobilité partagés (location ou mise à disposition en libre-service d’engin de déplacement, utilisation de titre de transports en commun). Ce forfait prendra en charge le carburant, les frais de recharges électriques (qui depuis le décret du 9 mai 2020 passe à 400 € l’année, contre 200 € actuellement), les frais liés au covoiturage, mais également les dépenses liées à l’entretien de son vélo. L’employeur pourra verser directement l’indemnité exonérée sur le bulletin de salaire, ou bien recourir à un mode de paiement particulier : le titre-mobilité

 “Coup de pouce vélo”

Pour finir dans la perspective de la sortie du confinement, le gouvernement a pris des mesures pour encourager la pratique du vélo par les Français. Ainsi, du 11 mai 2020 jusqu’au 31 décembre, le programme “Alvéole” financé par les Certificats d’économies d’énergies aura comme objectif à la fois de faire atteindre les 30 000 emplacements vélos, mais également d’accompagner plus de 18 000 personnes à l’éco-mobilité d’ici 2021. Ce programme s’adresse aux professionnels et aux associations qui souhaitent devenir partenaire. Ce “coup de pouce vélo” comprend 3 étapes :

  • Premièrement, la réparation : l’État encourage les citoyens qui n’utilise pas leurs vélos, car celui-ci est endommagé à aller le faire réparer ou le réparer lui-même en ayant une prime pouvant aller jusqu’à 50 €/vélo
  • Deuxièmement, la remise en selle : pour encourager la pratique du vélo l’État propose de faire bénéficier aux usagers un e séance de “remise en selle” dispensée par un moniteur référencé avec des programmes de séance adapté aux besoins des usagers.
  • Troisièmement, le stationnement temporaire : le programme Alvéole offre la prise en charge à hauteur de 60 % des coûts d’installation de place de stationnement temporaire vélo pour les collectivités, les pôles d’échanges multimodaux, les établissements d’enseignement, les bailleurs sociaux et les résidences étudiantes. Les abris concernés seront les supports d’attaches vélos dans un local couvert, sécurisé et existant, les supports d’attaches vélos libres, sécurisés et couverts en extérieur et également les abris pré-construits, autoportants, sécurisés et installés en extérieur.

 

De plus, ce programme permet d’accompagner les professionnels et les associations dans la réalisation d’actions de sensibilisation à l’écomobilité auprès des usagers, de quoi permettre à tout le monde de profiter de toutes les ressources mises à leurs disposition.  

Pour échanger sur votre projet ainsi qu’avoir une estimation de votre prime, rendez-vous sur le site du programme Alvéole et utilisez l’outil « Je teste mon éligibilité ». Il ne vous restera plus qu’à créer votre compte et enregistrez votre nouveau projet.

 

Pour conclure, tout comme Hubeee ce projet porte les valeurs d’un style de vie qui évolue, qui est plus respectueux de l’environnement ! De quoi aider les entreprises à s’approprier et promouvoir une conscience environnementale avec une consommation écologique !

Laisser un commentaire